Voltron – Retour dans les années 80 grâce à Netflix

voltron-netflix-dessin-anime

Si vous avez moins de 30 ans il est assez peu probable que vous ayez déjà entendu parlé de Voltron ! Et pourtant ce dessin animé de légende (il faut le dire) a fait rêvé pas mal d’enfants dans les années 80…

Voltron c’est le nom d’un robot légendaire, censé être le plus puissant de la galaxie… mais il a disparu il y a 10 000 ans.
Un jour sur Terre, pendant que les humains réalisent leurs premiers contacts avec des vies extra-terrestres Keith, lance, Pidge, Hunk, quatre jeunes militaires en apprentissage découvrent un lion robot bleu caché au coeur d’une montagne. En montant à l’intérieur, ils se retrouvent projetés très loin dans une autre galaxie sur la planète Altéa où ils rencontreront la princesse Allura qui les guidera pour retrouver les quatre autres lions qui ensemble forment le robot Voltron, le défenseur de légende !

N’y allons pas par quatre chemins, Voltron par Netflix est une perle que ce soit pour la qualité de sa réalisation  (par Joaquim Dos Santos et Lauren Montgomery à qui l’on doit la superbe série animée Avatar : la légende de Korra) mais également au scénario et au rythme de cette série animée très bien fichue.

Globalement Voltron pourrait se comparer à du Power Rangers version animée : cinq héros associées à des couleurs et des robots géants, un méchant conquérant et un mentor qui a des années d’expérience.

Bien que certains éléments des épisodes soient assez répétitifs (comme le fait de former le robot Voltron au moins une fois dans chaque épisode) la série tente de varier les éléments scénaristiques jouant sur le passé des personnages (notamment Shiro qui a perdu une partie de sa mémoire et a perdu un bras) et leur apprentissage à devenir des héros. On passe par les éléments classiques de l’amitié, la famille, les responsabilités etc…

Avec Kong le roi des singes, Voltron est le deuxième dessin animé Netflix a vraiment m’impressionner non pas par son originalité mais par le fait qu’il tente de moderniser un genre ultra connu qui n’était finalement plus utilisé depuis plusieurs années par les producteurs de télévision.

Maintenant, je vous avoue que mon fils et moi on regarde l’espoir de Netflix/Dreamworks sortiront des jouets Voltron prochainement 😉

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0