Kong le roi des singe, le pilote du dessin animé m’a franchement étonné !

kong le roi des singes dessin anime netflix 2

Non content de révolutionner l’univers des séries TV et des films sur Internet, Netflix est également en train d’attaquer le secteur du dessin animé de façon très intéressante.
L’année dernière nous avions eu droit à l’adaptation des aventures du chat potté (qui n’avait franchement pas révolutionné le genre) et cette année nous allons retrouver le remake de Voltron (dont je vous parle prochainement) et d’une série originale Kong le roi des des singes dont je vais vous parler maintenant 😉

Tout d’abord sachez qu’il s’agit d’une série ultra classique qui cible les enfants dont voici le synopsis officiel :

En 2050, un scientifique diabolique lâche une armée de robots dinosaures, et c’est à Kong et à ses amis qu’il revient de les combattre et de sauver le monde.

Rien de bien folichon me direz-vous et c’est par un total hasard que j’ai lancé l’épisode pilote qui m’a plus qu’intrigué…
Tout d’abord que la série a été réalisée par Motonori Sakakibara qui a co-réalisé le film Final Fantasy -les créatures de l’esprit. Je vous en parle car ce film est ultra décrié tant sur le côté scénaristique qui partait en vrille totale (nature, terre vivante, fantomes…) que sur sa réalisation en avance sur son temps.

kong le roi des singes dessin anime netflix 3

Si Kong le roi des des singes ne brille pas particulièrement pour son animation ou “le run” de ses épisodes (épisodes classiques, très rythmés pour les enfants) il se démarque par un épisode pilote à la fois original, osé et qui pousse à l’exemple en terme de scénario de dessins animés pour enfants.

Pour bien comprendre la suite de ma critique, il faut que vous preniez la plupart des dessins animés produits actuellement : des méchants, “méchants” des gentils “gentils” sans objectifs autres que ce que leur nature leur dicte. De plus, on nous balance ces personnages sans introduction, sans savoir pourquoi le méchant (ou le gentil) en est arrivé là et les épisodes s’enchainent sans vraie ligne directrice, dont le seul objectif est de produire une série animée en masse sans réelle qualité .

Pour que vous compreniez en quoi Kong le roi des des singes est différent (et notamment son épisode pilote) je vais devoir vous raconter la plupart de l’intrigue (alors si vous ne voulez pas vous gâcher la suite partez 😉 )

Lucas est un jeune enfant brillant et gentil, il suite son frère jumeau et père un scientifique de renom au gré des missions de celui-ci. Le frère de Lucas est ambitieux, intelligent et à a une fâcheuse tendance à ne pas assumer ses bêtises. un beau jour, cette petite famille sauve un singe très rare de braconniers et décident de l’adopter ; chose qui ne fera pas plaisir au frère de Lucas qui d’autres choses à faire que de s’occuper d’un singe. En revanche Lucas, se noue d’une amitié sincère avec Kong, qui va grandir de jour en jour…

Pour le moment la série se concentre sur la famille gravitant autour du père, et se concentre sur la rivalité des deux frères et l’antagonisme des décisions liées à Kong (Le frère de Lucas chosira toujours  de ne pas s’en occuper ou de l’accuser de telle ou telle bêtise).

kong le roi des singes dessin anime netflix

La série parle donc de problème familiaux mais aussi de nature, de protection de la faune mais également d’innovation et d’avenir (on est en 2030, la plupart des animaux sauvages ont disparu).
Comme vous le devinerez, Lucas a pour but de sauver un maximum d’animaux et de les préserver dans une immense réserve naturelle, tandis que son frère souhaite recréer des dinosaures et autres animaux disparus à l’aide de la robotique (ou plutôt cybernétique puisqu’il y a également de l’intelligence artificielle). Comme tout bon père et scientifique avisé, le père des jumeaux essaie de pousser les deux à réaliser leurs propres rêves mais aussi de leur inculquer des bonnes valeurs…

Malheureusement un jour, le frère de Lucas trop ambitieux a un accident dans le laboratoire de son père où il sera défiguré à vie. il accuse Kong (qui n’a rien fait) ce qui sera le premier élément qui scindera les deux frangins.

Le pilote de série passe ensuite sur une deuxième partie qui se déroule 20 ans plus tard, le père est mort et a laissé tout son héritage (entreprises comme finances) à ses enfants. L’usage de celles-ci va à nouveau les séparer cette fois-ci de façon définitive et va même transformer le frère de Lucas en être malfaisant souhaitant créé le chaos pour l’unique plaisir de réaliser ses rêves de robotique (et d’embêter Lucas).

Si vous avez tout suivi jusque là (bravo déjà) vous aurez compris, que c’est le côté “origine” des personnages que j’apprécie dans ce pilote. Plutôt que de partir directement sur une série d’action avec un singe géant qui se bat contre des robots dinosaures créés par un scientifique fou on a droit au pourquoi du comment de façon très bien tournée.
Ce que j’aime d’autant plus c’est le côté conflit familial qui bien que déjà vu, ici oppose deux visions du futur entre préservation et innovation (et avec une évolution de la ligne rouge dont le but est de dire que l’on peut faire les deux : nature et innovation).

Bref, sans être une révolution Kong le roi des des singes est un dessin animé sympathique bien rythmé et qui renoue avec le côté “écolo” sans être nian-nian en y ajoutant une couche autour de la robotique plutôt dans l’air du temps.

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean