Mon fils adore le jeu d’échecs mais je suis nul !

enfant-papa-joue-echecs-jeu-de-societe

Je ne pensai pas que les échecs seraient un jeu que mon fils affectionnerait autant et pourtant c’est avec une naïveté de parent que je me suis lancé dans une première partie… sans penser qu’il repousserait mes limites !

En matière de jeux de société je pense avoir fait un gros tour, que ce soit des jeux types puzzle, jeux de plateaux, jeux de cartes et jeux d’actions mais ce sont sont les jeux plus classiques qui m’intéressent en ce moment (parce que je me lasse de tous ces nouveaux jeux et que j’aimerai lui transmettre certaines valeurs que mes parents m’ont donné).
Quand je parle des jeux de société “classique” je pense aux dames, échecs, jeu de go (j’y reviendrai dans un prochain article), Otello, Monopoly etc…
Ce sont les échecs avec lesquels j’ai commencé à joué avec mon fils pendant les vacances, non pas par lubie mais par simple hasard (je suis tombé sur un jeu à 8€ dans un magasin de jouets) et tout commence par l’explication des règles de bases.

Le cavalier tu maitriseras

Il n’y pas pas de règles “complexe” ou “vicieuse” dans les échecs : chaque pièce se déplace à sa propre façon.
Il y a bien quelques spécificités comme la promotion du pion (le pion qui atteint le bord adverse peut devenir n’importe qu’elle pièce de votre choix), le petit roc (échange de place de la tour et du roi) ou le fait que les pions puissent avancer de deux cases lors de leur premier mouvement.
Ceci fait (on aborde en général ces coups plus tard dans l’apprentissage) l’ensemble des pièces sont assez simples à maitriser, l’enfant posera régulièrement des questions ou inversera certaines pièces (tour/fou) mais les règles sont suffisamment simples pour qu’un enfant de 4 ans les comprennent.

C’est plutôt le cavalier et sa démarche en “L” qui complexifie le jeu dans l’esprit de l’enfant, d’autant plus que celui-ci saute par dessus les pièces mais ne peux “manger” que celle sur laquelle il arrive… Pour mon fils c’est la pièce qui a été la plus difficile à utiliser durant les deux semaines de jeux intenses que nous avons eu.

Accro aux échecs !

C’est avec surprise et une certaines forme de fierté que mon fils a accroché au jeu d’échecs de façon surprenante. Forcément, l’objectif final pour lui n’est pas de tuer le roi (“capturer” dit-on…) mais de “manger” le plus de pièces de papa 😀
Et c’est assez simple en soi pour deux raisons :
– La première est que c’est un jeu qui nécessite des sacrifices pour atteindre ses objectifs, de ce fait, même contre les meilleurs joueurs vous capturerez des pièces adverses. les enfants apprécient donc de se mesurer à papa et faire “jeu égal”.
– La deuxième (dont je suis moins fier) est que je ne suis pas un expert en échecs. Comme beaucoup d’entre vous je suppose, je connais les règles de bases et j’ai déjà joué quelques parties ici et là… Mais je n’ai jamais joué de façon répétée et régulière et c’est là que je vois la marge de progression de mon fils.

Il m’a battu !

Ce n’est pas sans honte que je peux vous avouer que mon fils de 6 ans m’a déjà battu aux échecs. Sur près d’une cinquantaine de partie en deux semaines, j’ai pu observer sa marge de progression de façon impressionnante. Bien sûr au début je me mettais des handicaps personnels, ou je me faisais volontairement capturer certaines pièces… Mais dernièrement, il me force à réfléchir, à faire plus attentions voir à être plus agressif et commencer à être plus “stratégique”.
C’est la semaine dernière qu’involontairement, je me suis fait battre par mon fil… Il m’a mis en “échec et mat” sans que je l’aide (trop) et ça m’a mis un sacré coup. Tout d’abord sur le fait que j’étais vraiment une bille et que j’étais incapable d’élaborer une stratégie. Je ne suis pas bête mais je ne connais pas les “techniques” et “stratégies” des échecs, j’ai dû me résoudre à “chercher” des infos sur internet et regarder des parties commentées pour en apprendre un peu plus.

Le deuxième point qui me frustre le plus c’est que par mes capacités limitées je vais freiner le développement de mon fils. Si je ne suis pas capable de lui en apprendre plus que les bases il ne pourra pas avancer (bien qu’il s’entrainera et réfléchira de son côté). C’est ce qui me pousse désormais à lui chercher des “camarades” de jeux, de son âge déjà pour qu’il s’amuse avec d’autres enfants mais aussi plus talentueux que son pauvre papa qui ne connait que les règles de bases.

Pour le moment, je n’ai pas encore trouvé de club d’échecs près de chez moi réservé aux enfants alors je continue d’en apprendre un peu plus de mon côté via des vidéos sur Internet (que je lui montre également).
Quand on est papa, on veut tout faire pour ses enfants et je veux aujourd’hui aider mon fils ainé à s’améliorer sur un jeu de stratégie que je qualifierai “d’intelligent” et qui le pousse à développer sa façon de réfléchir et à se concentrer.

Et vous, avez-vous tenté de jouer aux échecs avec vos enfants ?

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean