Test de la trottinette 3 roues Freebul d’Oxybul

J’adore tout ce qui a des roues et je reconnais être impatient de pouvoir rouler avec ma fille que ce soit à vélo, en rollers, en skate ou en trottinette. Pour ses deux ans, sa marraine m’a devancé pour lui offrir une trottinette 3 roues de la marque Oxybul. Ma fille joue maintenant avec depuis 5 mois, il est temps de vous faire un retour sur ce jouet.

Premières impressions

Une fois déballée, le montage est très simple. Je suis assez surpris, car il s’en dégage tout de suite une sensation de solidité. D’ailleurs je monte vite dessus pour faire une ligne droite et vérifier que tout est bien emboité. Elle supporte bien mon poids.

Elle a un super look, le design est moderne, les couleurs rose et noir lui vont plutôt bien.

Un guidon qui ne tourne pas

Le réglage est encore plus facile, le guidon se règle en hauteur et il est possible de bloquer la direction des roues afin que l’équilibre soit plus simple. C’est un gros point fort et en même temps une sacrée galère au début. Je m’explique, ma fille n’ayant que deux ans, j’ai trouvé cela très pratique, apprendre a monter dessus, à tenir le guidon, et à pousser a déjà été un sacré défi. Par contre, comme les roues ne tournent pas, il y en a des obstacles impossibles à éviter, des dos pliés à courir à côté pour tenir le guidon et rectifier la trajectoire. Je me plains, mais elle est d’une très grande stabilité pour apprendre.

Après quelques semaines, nous avons débloqué les roues. La trottinette d’Oxybull est toujours bien stable, mais tourner n’est pas si intuitif. Ma fille n’a pas encore 2 ans et demi, la trottinette est à partir de 3 ans, mais c’est une vraie difficulté pour elle. J’ai bien compris le parti pris de la marque d’apprivoiser l’équilibre, cependant il faut que l’enfant prenne de la vitesse pour que cela marche correctement. Au final, elle n’est pas autonome pour jouer, elle descend très souvent pour se remettre dans la bonne direction. Après 15 min de jeu, je la sens lassée et elle passe à autre chose. Par contre, je dois le reconnaître, cela évite les chutes, alors l’un dans l’autre, ce n’est pas plus mal.

En conclusion sur la trottinette d’Oxybul

Ma fille adore son look, c’est sa trottinette rose et noire, même si les séances de jeu ne sont pas longues, elle l’adore. Je dirai aux parents que ce n’est pas un moyen pour l’enfant de se déplacer (peut être après ses trois ans), mais un jouet pour apprendre l’équilibre, la vitesse, le freinage, la distance. A ce titre, je la trouve très efficace, ma fille a fait des progrès incroyables, j’adore la voir avec ses deux pieds dessus quand elle fait la petite descente dans la cour. Sachez que vous devrez quand même être là pour l’aider et l’accompagner dans cette découverte.

Alex

Alex

Ma vie, c’était les potes, ma nana, les vacances et surtout les sorties, toujours le premier à lever le coude à l’annonce d’un apéro. Et puis un matin, elle m’a dit cette fameuse phrase« Alex, j’ai du retard ». Je me suis cru dans un film, une comédie romantique à l’américaine, et un pipi plus tard sur un test de grossesse, j’allais être papa.

On se dit tous qu’un jour, on sera parents, qu’on aura des enfants et quand ce moment arrive : « Nannnn, c’est trop tôt, j’ai encore plein de choses à faire, … »
Alex

Les derniers articles par Alex (tout voir)

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0