“Dites moi, cette poussette, vous l’avez en vert avec des jantes de 16 pouces ?”

skoda-pram-10-600x450

Préparer la chambre de ma fille et acheter tout ce dont nous avions besoin était pour moi une manière de préparer son arrivée. Mon étoile noire à moi, c’était l’achat de la poussette. A l’époque, j’étais un padawan et en mettant un pied dans la boutique, j’ai découvert une planète qui m’était totalement inconnue.

Je pensais bêtement qu’une poussette, c’était une poussette et rien de plus. Il ne restait qu’à choisir la couleur et l’option porte-gobelet et c’était parti ! Une fois dans le rayon, j’ai moins fait le malin devant le nombre impressionnant de poussettes. Entre les noms, les marques, les arguments marketing, les nouvelles suspensions hydro-électroniques machins, j’étais complètement perdu. Je vais vous me donner mon ressenti sur le sujet.

Ville ou campagne
Je vis à Paris, mais rapidement j’ai été attiré par toutes ces poussettes à suspension et à trois roues, elles sont sacrément jolies et on se voit bien avec une de ces poussettes.
Elles sont dites tout terrain, sauf pour vos bras (car elles pèsent leurs poids) et le coffre de votre voiture (une fois pliée, elles ont un encombrement assez important), par contre en forêt, c’est un bonheur, on passe partout.
Finalement, j’ai vite opté pour une poussette citadine, elle correspond à mes besoins de tous les jours. Il est important de vous projeter sur l’utilisation que vous allez faire de votre poussette, elle va vous permettre d’éliminer de nombreux modèles ou de vous orienter plus facilement vers une catégorie de poussette.

Les dimensions / poids
En comparant un modèle un autre, je me suis rapidement rendu compte que c’était comme pour les voitures, on a la poussette “Petite citadine” et la poussette “Grosse berline”.
Là encore, essayez de bien étudier l’environnement dans lequel vous vivez pour vous faciliter la vie au quotidien. Dans mon cas, nous vivons à Paris et en appartement, il était donc important que nous puissions facilement la soulever et la transporter.
Il existe de nombreux modèles où le poids a été étudié. Au quotidien, c’est un petit détail, mais je sais que mon amie peut facilement soulever la poussette et se balader n’importe où, il y a même une petite poignée pour la porter pliée comme une valise. Elle ne vit pas la poussette comme une contrainte dans ses déplacements.
Un autre exemple très pratique, notre poussette passe les portiques du métro. En choisissant votre poussette, essayer de faire attention à tous ces petits points de confort qui vous faciliteront la vie tous les jours.

Le pliage / rangement
Notre appartement n’est pas très grand, et le coffre de la voiture n’est pas extensible. A chaque “essai” de poussette, je voulais la voir plier pour me rendre compte. Pour certaines, je me suis demandé si le vendeur s’y connaissait vraiment, il repliait le guidon et me disait “voilà c’est fait, elle ne se plie pas plus”.
Pour ma part, je savais que nous allions souvent la plier, la transporter, la ranger. Vérifiez que tous les clips s’enclenchent bien et facilement.

Le confort
Eh oui, il ne faut pas l’oublier, mais c’est pour notre petit bout cette poussette. Regardez si il est possible de régler l’assise, la hauteur du dossier, son inclinaison … Bref que la poussette ne soit pas un skateboard avec un coussin.

Le budget
Alors là, c’est l’appréciation de chacun, j’ai vu de superbes poussettes dans chaque gamme de prix. Bien s˚r on ne peut exiger autant de choses d’une poussette premier prix que d’une haut de gamme, mais certains modèles s’avèrent tout aussi pratiques.
Mon conseil serait donc de bien préparer votre achat en fonction de vos besoins. Souvent les garçons, on est fans de voitures, et on a pas trop soucis pour se projeter, alors il suffit de faire la même chose pour notre bébé. Finalement cette poussette, c’est sa première voiture 😉

Enfin, si vous êtes novices comme je l’étais, n’hésitez pas à aller en magasin et à essayer la poussette, la tourner dans les sens. Vous rendrez plus facilement compte si elle vous convient.

Alex

Alex

Ma vie, c’était les potes, ma nana, les vacances et surtout les sorties, toujours le premier à lever le coude à l’annonce d’un apéro. Et puis un matin, elle m’a dit cette fameuse phrase« Alex, j’ai du retard ». Je me suis cru dans un film, une comédie romantique à l’américaine, et un pipi plus tard sur un test de grossesse, j’allais être papa.

On se dit tous qu’un jour, on sera parents, qu’on aura des enfants et quand ce moment arrive : « Nannnn, c’est trop tôt, j’ai encore plein de choses à faire, … »
Alex

Les derniers articles par Alex (tout voir)