Rien ne vaut une bonne fessée pour lui remettre les idées en place !

bonne-fessee

Tellement décriée et pourtant, une bonne fessée fait parfois du bien…

Comprenez-moi bien, le but n’étant pas de faire mal mais bien de faire passer un message… un message, une intention…
Sous sa forme la plus simple, la fessée (une tape) peut exprimer un millions de chose : la colère certes mais aussi la volonté, parfois l’humour et souvent la frustration.

La double fessée (“tap-tap”) telle une publicité Mercurochrome (le pansement des héros) est une sorte de double rappel “au cas où” la première n’aurait pas suffit à faire comprendre le message.
Loin de vouloir faire doublement faire mal (il suffirait alors de fesser plus fort) la double fessée a pour but d’assurer la compréhension, de “souligner” comme dirait mon père la symbolique de la main arrivant sur sa peau si douce…

La marque laissée par la fessée est également très importante pour le fessé comme le fesseur.
D’un côté c’est le signe d’un travail bien fait, telles les mains caleuses d’un ouvrier, une peau rougit est signe d’une bonne fessée.
De l’autre côté la marque laissée par une fessée est une sorte de mémo, un élément qui te permettra de te souvenir de l’acte et de la personne qui l’a fait.

Voilà mon avis sur la question…

Chérie si tu me lis : Arrête de te plaindre et sois fier que je te donne des fessées !

fessee femme

fessee

NB: Bien évidemment ce post est humoristique…

fessee2

La fessée existe aussi entre hommes… mais ça c’est une autre histoire…

fessee hommes

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0