Chica Vampiro, c’est quoi cette série ?

Chica-Vampiro_serie_tv_enfants

Depuis plusieurs jours je vois sur le Replay de Gulli une série en top des audiences : Chica Vampiro
Très partagé par le synopsis, j’ai finalement regardé quelques épisodes en famille…

Daisy mène une vie tranquille jusqu’au jour où elle devient… vampire ! Elle va désormais devoir gérer sa vie d’adolescente le jour, et sa nouvelle vie de vampire la nuit…

Une sitcom / Soap opéra / Télénovela mais pour les jeunes

Chica Vampiro est une série que l’on pourrait classer à mi-chemin entre la sitcom et le soap opéra. Venant de Colombie c’est ce qu’on appelle une telenovela, le principe étant de suivre de multiples personnages dont les histoires tournent souvent autour de romances.

Alors vous allez me dire : Comment ont-ils pu faire une telenovela pour les jeunes ?
Tout simplement en restituant les histoires autour de la famille et la vie d’adolescents ! Le petit plus, comme vous l’avez lu, c’est que les membres de la famille de l’heroine sont des vampires et celle-ci devra jongler entre ses amis humains et sa vie dans le monde de la nuit.

Une comédie familiale

Ne vous y méprenez pas, même si on parle de vampire il n’y a ni violence, ni sang (ni action d’ailleurs) car toutes les histoires tournent de prêt ou de loin aux relations entre les personnages (machine et sa copine, machine amoureuse de machin, les parents qui s’embrouillent, etc…) bref des histoires de tous les jours qui parleront surtout aux jeunes.

Mine de rien l’intelligence de Chica Vampiro réside dans le fait de cibler un public le plus large possible ! En effet entre les histoires de familles, de copains, d’amourettes, de voisinage et de vampires…

Le ton est très cul-cul et les vampires… sont tous très gentils (ou presque) et je ne parle pas des voisins et des amis complètement niais (“Oh ta grand mère ressemble à une femme de 30ans et dort dans un cercueil, quel est son produit de beauté ?”).

Tout ce mélange d’histoires dans une ambiance familiale font que les enfants et jeunes ados regardent avec leurs parents (courage il y a 120 épisodes !).

Bref, cela n’est pas sans rappeler les séries AB avec une touche de modernité et de fantastique qui n’est pas sans déplaire.

En tant que papa :

Fuyez pauvres fous !

jean