Saviez-vous que le Daddy Blues existe ?

daddy-blues-babby-blues

Aller, un sujet un peu moins drôle mais qui mérite d’être abordé sur ce blog : Le Daddy Blues

Pour comprendre le Daddy Blues il est nécessaire de parler du Baby Blues généralement associé aux femmes après la naissance de leur enfant. Il s’agit d’une période de déprime (voir de dépression) liée à des facteurs psychologiques et physiologiques.
En effet, votre femme après avoir accouché va voir son taux d’hormone chuter rapidement et cela va s’accompagner (si elle allaite) d’une augmentation d’ocytocine et de prolactine (je vous laisser chercher ce que c’est on est pas là pour faire biologie). En bref, tous ces changements radicaux d’hormones vont un peu chambouler l’esprit de votre chère et tendre et provoquer un Baby Blues.

L’autre élément provoquant le Baby Blues chez la mère est le fait que les premiers mois sont dédiés quasi exclusivement à l’enfant. Être considéré comme un “morceau de viande” (je reprends l’expression que j’ai lu sur un blog féminin) est, on s’en doutera, déprimant…

Le Daddy Blues n’est pas lié à une montée d’hormones (je pense que vous l’aurez deviné) mais lié à un sentiment d’inutilité du père et du mari face à l’arrivée du petit.

zedl-daddy-blues

– Très souvent, les pères s’imaginent déjà léguer leurs connaissances, jouer avec leurs enfants etc… Mais la réalité est que durant les premiers mois vous êtes face à une patate qui ne fait que dormir et manger (et faire caca, vomir …). Cette déprime est tout simplement liée à un état d’inutilité du père qui ne saurait pas comment aider sa conjointe (cela peut arriver).

– L’autre élément du Daddy Blues, est plus lié à la relation avec la femme qui ne fait plus attention à son conjoint. L’enfant étant source principale de toutes les préoccupations le mari est un peu laissé à l’abandon… (snif).

A l’inverse d’une crise de la quarantaine (je n’y suis pas encore), le Daddy Blues et le Baby Blues doivent être résolus par le couple. Chacun doit faire attention à l’autre et essayer de réserver des moments au couple mais également à soi. Pour le Daddy Blues, le jeune père doit bien comprendre qu’il peut toujours aider la maman. Même s’il n’est pas capable d’allaiter, il peut faire une multitude de petites attentions qui faciliteront le quotidien. S’il est vrai que les bébés ne sont pas très “réactifs” les premiers moins, sachez que les enfants grandissent vite et apprennent à une vitesse incroyable…Patience mes amis….

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0