Lego NinjaGo – Un bon film Lego mais qui nécessite un petit résumé avant d’y aller

ninjago lego film

Il y a eu Lego le film, Lego Batman et maintenant le film Lego Ninjago ! Autant vous le dire tout de suite, vos gamins vont adorer et vous allez être perdu…

Une fois n’est pas coutume, le film mélange merveilleusement humour et action avec une animation égale à cette de Lego Batman. Si Batman s’adressait aux fans de.. Batman, ici Lego NinjaGo est franchement dédié aux fans de la série et jouets NinjaGo. Il est d’ailleurs assez difficile de s’y mettre tant le film est intégré à la série animée.

S’il ne s’agit pas d’une suite à proprement parlé (mais plutôt d’un épisode lambda) Lego NinjaGo vous met directement dans l’action avec une bataille contre Garmadon (version monstre pour ceux qui suivent la série donc au niveau des saisons 1 et 2). L’introduction des personnages est résumée à son stricte minimum, ceux qui ne suivent pas la série auront un peu de mal à comprendre qui est qui et pourquoi machin c’est un robot et lui c’est le fils de truc muche. Bref dur !

Si je n’avais pas regardé NinjaGo avec mon fils aîné pendant un an tous les matins (merci France 3) j’aurai été un peu paumé. Heureusement pour moi, je retrouve très vite mes marques et mon fils aussi. Nous retrouvons donc Zane, Kai, Cole, Jay, Nya et Lloyd accompagnés de Sensei Wu (qui débarque un peu de nulle part) au cœur de NinjaGo city où ils tentent de défendre les habitants contre Garmadon (qui rappelons-le est le père de lloyd). De ce fait, la relation entre le Ninja vert et son père maléfique est complexe l’un ne sachant pas que celui-ci est son fils et l’autre souhaitant défendre la ville… S’ensuit un enchaînement de sketches, de scène d’actions et de références à l’univers des Lego que l’on pourra lire à travers spectres (selon que vous soyez un enfant, un fan, un parent etc…) le tout sur un trame familiale mixée à un Spiderman Homecoming où le personnage principal (Lloyd) mal-aimé à l’école (car fils du méchant) est un héro dans l’anonymat (le Ninja vert). Il devra alors trouver un juste milieu et faire comprendre à son père que celui-ci a besoin de lui pour surmonter les épreuves du quotidien (principalement lancées par le père maléfique … ironique ?)

Lego NinjaGo est donc un film Lego dans la continuité de ses prédécesseurs mais avec un petit arrière goût de frustration notamment pour ceux qui ne connaissent pas NinjaGo. Si les enfants adoreront et se retrouveront immédiatement dans l’univers qu’ils adorent, il est fort à parier que le commun des mortels soit un peu largué sur certains passages mais qui n’empêche pas d’apprécier l’ensemble.

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean