Comment gérer un enfant qui se fait racketter dés le primaire

racket-enfant-papa-enerve

L’autre jour lorsque je rentre du travail, ma femme m’informe que notre fils ainé n’était pas allé à l’école l’après-midi car il avait mal au ventre. Bien que cela lui arrive de temps en temps, sa réaction était étrange car il voulait bien aller à l’activité prévue après l’école (chose qu’il aurait refusé en temps normal s’il avait vraiment mal). En creusant un peu ma femme a découvert que notre fils s’était fait racketté et tapé par un autre enfant de sa classe pour des billes…

Forcément ma première réaction est l’énervement : qui est ce petit con qui ose taper mon fils pour 3 billes, qu’est-ce que ce sera dans 5 ans au collège ?!
Bien évidemment je demande immédiatement à mon fils s’il avait prévenu la maitresse de ce fait  et celui-ci me répond “elle m’a dit qu’elle sen fiche”

Mon sang fait ne fait qu’un tour, qu’est-ce que c’est que cette prof qui ne fait pas respecter la discipline dans sa classe et qui ne réagit pas quand un de ses élèves vient l’informer d’un fait que je qualifierai de grave (tout est relatif mais on parle de racket, au dessus c’est être tabassé) ?!

Ni une, ni deux, nous écrivîmes (oui je cale des conjugaison de ouf maintenant dans mes phrases) un mot dans le cahier de liaison pour l’informer des faits (avec le nom du gamin puisque celui-ci est dans la classe de notre fils).

Le plus dur désormais est de rassurer notre fils en l’informant de ce que nous allons faire, que la maîtresse va probablement agir, que le gamin sera normalement puni et que ses parents seront prévenus de son comportement (et prendre les décisions qui s’imposent). Pas évident d’aller à l’école la peur au ventre, lui qui adore apprendre et voir ses copains mais il n’a étonnement pas trop râler pour y retourner (peut être avait il confiance en ce que nous lui avions dit).

Le lendemain, il revient plutôt content de sa journée car le “racketteur” a été effectivement puni par la maitresse avec une pastille rouge (système dévaluation du comportement des élèves dans l’école) et qu’il y a eu un mot dans son cahier.

A partir de là et si cela ne se reproduit pas, je peux estimer que la maitresse a fait son travail et j’espère que les parents du dit “petit con” lui ont parlé pour lui faire comprendre que son comportement est inacceptable (bon en espérant qu’il ne se prenne pas une branlée si les parents sont des trous du cul… là je me sentirai mal). A priori depuis le fameux jour, le gamin ne lui a pas ré-adressé la parole (ce qui convient à tout le monde) et mon fils ne semble pas trop perturbé (heureusement).

N’empêche là on parle d’enfants de 7/8ans en primaire, dont les sujets de conversation sont les billes, les toupies et les pokémon… Je n’ose imaginer le même problème au collège ou au lycée car les coups sont plus violents et il s’agit souvent de vols d’objets plus précieux voir d’argent… et je ne saurai comment réagir si les parents d’en face ne font rien…

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ?

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean