T’es un homme, t’as peur de rien ? Attend d’être papa, tu vas voir…

papa-enfant-malade

S’il y a une chose à laquelle on ne s’attend pas, c’est la façon d’aborder la vie et ses peurs quand on devient papa. Il est vrai que pour beaucoup de monde, la vie est faite de joies mais aussi d’épreuves. En général, la plupart des gens vont prendre les choses comme elles viennent : tu tombes malade ? tu te soignes tu sais que ça ira mieux ! Tu tombes ? Tu te relèves etc…
Mais quand on est papa, les peurs ne dépendent plus que de nous et de notre je m’en foutisme , elles ressortent sur notre entourage…

Je serai un salaud de ne pas parler de votre bien aimée, mais disons qu’elle est grande, elle sait se débrouiller. Vous la protégerez autant que possible certes mais vous vivrez les épreuves ensembles et vous aurez conscience de celles-ci, ce qui n’est pas le cas de votre nouveau né.

Un bébé est un petit être qui dépend totalement de vous : manger, se laver, se soigner… tout ! Votre enfant est la chose la plus fragile et la plus dépendante que vous n’aurez jamais entre les mains. Chaque seconde, chaque instant de ses premiers jours vous ne penserez qu’à son bien être : “Il tousse ?! Il est malade ?!”
Chaque signe, chaque élément dont vous n’avez ni l’expérience ni entendu parlé vous paniquera : “Tu ne trouves pas qu’il respire bizarrement ?” (Les nouveaux nés respires forts).
Vous apprendrez avec le temps à différencier les vraies crises de larmes : faim, douleurs ou caprices.

A moins d’être un bon gros macho, l’arrivée d’un enfant dans votre environnement va vous changer car vous n’aurez non pas peur pour vous mais pour lui.
Le pire étant d’allier ses nouvelles peurs à la fatigue du quotidien, de votre changement de rythme (manque de sommeil) et là vous devenez irritable voir paranoïaque…

Je vous rassure, en grandissant votre enfant commencera à être de moins en moins dépendant de vous mais ça restera toujours… votre petit bébé…

Ceci était un message pour ma mère qui appelle à chaque fois que j’ai un rhume en pensant que c’est la fin du monde : j’ai 32ans maman ! 😛

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0