Premier karting pour enfant (7ans)

enfant-karting-1

Ayant eu une semaine complète de vacances avec mon fils ainé, cela a été l’occasion de réaliser quelques activités qui de par son âge et sa taille nous permettent de profiter de lieux ou d’amusements père/fils que nous ne pouvions pas faire avant (surtout depuis l’arriver du nain qui limite fortement les sorties auxquelles je ne peux pas me consacrer à 100%).  C’est donc durant cette semaine de printemps que nous avons pu tester l’accrobranche mais aussi le karting !

Le karting c’est quelque chose que j’ai découvert assez récemment (à l’enterrement de vie de garçon d’un pote il y a 3ans) mais j’ai tellement accroché que j’ai très régulièrement envie d’en refaire.
Le principal problème étant le prix mais aussi l’accessibilité car je n’ai pas de lieux permettant d’en faire à proximité de chez moi (au moins 45min de route). C’est en découvrant au CE de mon entreprise (là chance !) le SpeedPark que je me suis dis que j’y emmènerai mon fils ainé, le lieux regroupant bowling, laser quest et karting, c’est l’occasion unique de lui faire découvrir cette activité non sans crainte (sa mère ayant raté le permis 2 fois, je me dis qu’il a peut être hérité de ce mauvais gène… Chérie si tu me lis, je t’aime, ne déplie pas le canapé…).

Le principe du SpeedPark est assez simple, vous arrivez à l’accueil, vous dites ce que vous souhaitez faire et on vous donne un horaire pour la cession.
Mon fils a donc rendez-vous à 15h35 pour sa première cession de karting. Arrivé devant la piste le petit est assez impressionné : une piste avec un petit pont (en 8), du bruit de moteurs et des bolides qui se dépassent et dérapent…

Papa je ne veux pas faire de dérapages

“Pas de problème, tu iras à ton rythme”

enfant-karting-2

Tout commence donc dans une petite tente à côté de la piste (couverte / indoor) où les enfants (cession pour les 7-15ans) se voient expliquer les règles de sécurité car la sécurité c’est primordial.
On ne rigole pas, c’est le seul moment où les enfants doivent être 100% assidus, le responsable les mes au garde-à-vous et les oblige à écouter ce qu’il faut faire en cas où la voiture est bloquée, qu’il ne faut jamais sortir du kart, ce que veulent dire les drapeaux etc… Les enfants écoutent et savent que s’ils font les zouaves ils ne pourront pas faire la course sur la piste.

Les informations sont énoncées, des questions sont posées, les enfants se préparent !
Ils mettent leur casque, une sorte de minerve et ils s’installent  dans leur kart !

C’est parti !

Le premier tour est un tour de repérage, je vois mon grand assez peu en confiance mais tout de même très fier de conduire ce type d’engin. Ce premier tour est très lent, il tourne, il freine, il se fait dépasser… pas grave, ça l’amuse…

enfant-karting-3

1 tour, 2 tours, 3 tours… je vois qu’il commence à accélérer, il appréhende bien les tournants et je sens monté son envie de se mettre au niveau des “plus grands” (c’était le plus jeune sur la piste).
4ème tour : je vois une prise de risque, des grosses accélérations et une tentative de dépassement… C’est mon petit champion, il apprend vite, il prend confiance !
Le drapeau du dernier tour se lève : je le vois qui dérape 2,3 fois ça y est l’adrénaline est là, il met les gaz…

Le tour est finir, il se range sur le côté, enlève son casque et je le vois avec ces cheveux en bataille et en sueur

Papa c’était trop génial !

Bon, on est partir pour refaire un tour !

jean

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0