Prendre le train avec bébé

papa-train-bebe-voyage-vacances

Tous les parents savent que c’est une galère sans nom de voyager avec un bébé. Outre le fait que vous ne serez pas libre de vos mouvements et ne pourrez pas glander sur votre téléphone ou à lire un bouquin, le petit monstre a besoin d’une quantité non négligeable d’affaires pour voyager : poussette, vêtements, biberons, siège bébé (si vous louez une voiture), lit parapluie (s’il n’y en a pas où vous allez..) etc.. De ce fait, l’avion est bien souvent le dernier moyen de transport que l’on va prendre (sauf petits voyages et s’il y a des affaires pour bébé sur place) et les parents privilégierons la voiture et parfois le train.

N’étant pas fan des longs trajets en voitures, nous sommes parti pour la première fois en train avec bébé (18 mois rappelons-le) avec le minimum syndical : 2 valises + poussette + sac de nourriture (pour les encas des enfants). Oui je ferai volontairement abstraction de mon fils ainé de 7ans durant cet article, non pas que je ne l’aime pas (ça dépend des jours 😉 ) mais plutôt car celui-ci est relativement sage en voyage (collez-le devant une tablette ou sa console et il ne dira rien de tout le trajet).

Non mon problème, c’est le petit monstre qui nous accompagne qui non content de bouger partout est une véritable pipelette (pour le plaisir des autres voyageurs) sans parler des petites crises de pleurs.. Bref, du bon gros stress de papa avant même de monter dans le train !

Arrivée à la gare avec les enfants et les bagages (nous sommes un peu en avance) nous attendons donc le train dans une zone dédiée, forcément les enfants s’impatientent alors pendant que maman garde le grand je m’en vais faire les cents pas avec le petit qui gambade partout.

Après avoir acheter un journal du Mickey (fait totalement arbitraire mais j’aime bien acheter mon journal de Mickey… oui c’est pour moi), nous nous dirigeons vers le train avec le reste de la foule qui se rue vers les wagons. Avec les enfants et la poussette, nous préférons rester en retrait car trop de monde et trop dangereux, sans parler du fait que nous risquons d’embêter les gens en nous installant. Après quelques instants, nous décidons de monter (non sans mal) dans le wagon, un homme nous file un coup de main pour monter la poussette à l’étage ! Car oui, on est placé à l’étage du train (youpi) ce qui ne va pas arranger nos affaires…

Enfin assis après avoir plié la poussette, nous avons la chance d’être dans “un carré” (2 places en face de 2 places) cela laisse “un peu” de liberté aux enfants et nous permet de les gérer un peu mieux.

La première heure de train se déroule a peu près sans encombre, le petit est intrigué par le train, le grand regarde un film, le petit mange sa purée… qu’il renverse partout (un grand classique !).
Je m’en vais donc à la chasse à la table  à langée qui se trouve 4 wagons plus loin (ô rage…) ; Après avoir bousculé une demi douzaine de personnes (au moins) j’arrive enfin dans les dites toilettes afin d’y changer le royale fessier du prince. Ceci fait, nous repartons à nos places (en rebasculant une demi douzaine de personnes, si possible les mêmes, c’est mieux) et là le petit s’énerve…

C’est ce qu’on appelle communément la décharge, elle arrive généralement en fin de journée mais plus généralement quand les enfants sont fatigués et qu’ils ont besoin de dormir.
Bien que nous soyons dans un carré, le petit refuse catégoriquement de s’endormir sur le siège du train (malgré le fait que celui-ci puisse en partie s’allonger). Personne ne me fait de remarque, mais je sais à quel point c’est “chiant” d’avoir un gamin qui hurle quand tu dois voyager pendant 4h dans une boite en métal roulante (ou volante). Je décide donc d’aller dans l’inter-wagon (entre 2 voiture) avec la poussette car mon petit bout arrive assez bien à s’endormir dedans et fini par ailleurs par s’y endormir en 3 minutes (victoire !).

Vous vous dites probablement que j’ai gagné et qu’étant entre 2 wagons je ne gène personne… Sauf que, voyez-vous une poussette ça prend de la place en largeur et plus précisément la mienne prend la largeur exacte du couloir du train… devant les WC et le petit siège à côté d’une prise électrique (vous le voyez venir ?).

J’ai passé près de 3h à m’excuser d’empêcher les gens d’aller dans ces WC (bien qu’il peuvent emprunter ceux en bas où de l’autre côté du wagon) et à empêcher tous les accros au téléphones de recharger le leur et de discuter avec je ne sais qui…

Mais bon, bébé a fait sa sieste et j’ai pu me poser un moment pour bouquiner donc finalement… tout s’est bien passé.

Bref, quand on est papa on doit parfois faire des choix pour voyager, le train c’est bien mais pas trop longtemps, sans changements et surtout si vous n’avez pas trop de bagages.

jean

Papa "génération Club Do" ou papa-geek pour les intimes, je suis un papa qui se dit moderne : Je fais le ménage, la vaisselle, j’emmène le gosse à l'école et je consacre mes weekend à son éducation.

Ma passion : les mangas, les jeux-vidéo et tout ce qui est techno... j'essaie d'éduquer mon fils de façon à ce qu'il ait la chance de vivre tout ce qui a fait la joie de ma jeunesse tout en le laissant s'épanouir avec ses propres expériences...
jean

Les derniers articles par jean (tout voir)